Activités R & D

Vers une valorisation des ressources naturelles

La Recherche de l’ESCOM : La chimie, les procédés et les applications des ressources d’origines naturelles.

Les constituants d’une plante peuvent être extraits, modifiés chimiquement pour produire de l’énergie, des matériaux spéciaux, des nouvelles molécules pour tout type de secteur et des ingrédients pour les industries agro-alimentaires. C’est en cela que la recherche à l’ESCOM s’articule autour des axes qui constituent les fondamentaux du pôle Industrie et Agro-Ressources (IAR).

Cette recherche est faite en partenariat avec l’UTC autour d’une équipe commune intitulée « Transformations Intégrées de la Matière Renouvelable » (Equipe d’Accueil EA97 dans le vocable de la recherche académique française). Elle est constituée d’enseignants chercheurs de l’ESCOM et de l’UTC et elle se positionne au croisement entre les savoirs et pratiques du génie des procédés appliqués aux ressources d’origines naturelles, à la mise en forme et à la physico-chimie des milieux complexes, et de la chimie organique traditionnelle. Ainsi, les enseignants chercheurs de l’ESCOM participent aux activités de recherches de quatre équipes qui travaillent en symbiose sur de grands projets industriels et académiques à forts impacts sociétaux :

Equipe EPICE

Constituée de chimistes et de spécialistes en sécurité industrielle, elle participe à la conception et au développement des systèmes industriels par la minimisation des impacts environnementaux et la maîtrise des risques industriels. En particulier elle s’intéresse aux principes de l’économie circulaire sous son aspect « système de production industrielle ».

Equipe IMiD

Constituée de chimistes et de physico-chimistes et spécialistes en procédé applicatif, elle a pour objectif  la gestion raisonnée et efficace des ressources, ainsi que la maîtrise des propriétés d’usage.

Equipe OCAT

Constituée de chimistes organiciens, elle cible ses recherches sur la chimie organique dans des environnements propres, la fabrication à partir de ressources naturelles de briques chimiques élémentaires pour les industries,  l’adaptation des voies chimiques pour utiliser des procédés économes en énergie et en matière, et la mise au point de procédés alternatifs propres.

Equipe TAI

Celle-ci met l’accent sur l’échelle microstructurelle par l’étude du mécanisme des phénomènes liés aux prétraitements de la biomasse, et sur l’échelle macroscopique  par l’impact des traitements alternatifs sur l’intensification des procédés primaires.