Biotechnologie

Domaine d'application : biotechnologie

La biotechnologie a le vent en poupe. Tout le monde en parle, mais au fond est-ce que vous savez ce que c’est ? C’est l’utilisation de micro-organismes. Autrement dit, l’utilisation des êtres vivants microscopiques pour intervenir dans le processus de transformation de la matière.

Des biotechnologies de toutes les couleurs

On définit la biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » comme le résultat d’un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques issues d’autres disciplines telles que la chimie.

Cependant, contrairement aux idées reçues, cette technologie n’est pas nouvelle. Elle existe depuis des millénaires. On la retrouve dans l’alimentation. C’est le cas du pain dont la fabrication se fait à partir de levures. Ou celle du vinaigre qui est le fruit d’une transformation du vin mélangé avec des micro-organismes.

Alors, pourquoi cet engouement ? Parce que des découvertes importantes ont été réalisées dans les domaines de la culture cellulaire et de la biologie cellulaire. Ainsi que des découvertes sur une connaissance croissante des processus du vivant.

Le rôle des biotechnologies contemporaines

C’est ainsi que les biotechnologies contemporaines jouent un rôle important dans le secteur des industries de l’agroalimentaire, de la santé, mais aussi de l’environnement .Ceci à travers le recyclage, l’élimination des déchets, la dépollution des sols ou de l’eau, la production d’énergie (méthanisation…).

Pour mieux identifier les biotechnologies en fonction de leur famille d’applications, les scientifiques leur ont donné des codes couleurs :

Les biotechnologies blanches ou chimie du végétal

Si on s’intéresse plus particulièrement à la catégorie des « biotechnologies blanches », on s’aperçoit qu’elles sont fréquemment associées au thème de la chimie du végétal.

Petit rappel : la chimie du végétal, c’est la production de produits ou de substances chimiques de tout type en partant de la biomasse végétale (produits agricoles et sylvicoles, déchets, résidus végétaux) par opposition aux ressources fossiles (pétrole, charbon). La chimie du végétal recourt aux biotechnologies blanches pour transformer ces matières premières.

A l’heure où seulement 7% de la biomasse mondiale est utilisée, les biotechnologies offrent des possibilités de synergies fortes entre les industries agricoles et chimiques pour la valorisation des ressources naturelles et agricoles.

Ce domaine d’application vous intéresse ?

A l’ESCOM Chimie, une majeure durant votre 5ème année de formation vous prépare à ce domaine d’application :